histoire et culture aborigène

Un peu d’Histoire

Les premiers habitants de l’Australie sont les Aborigènes, venus d’Asie du sud-est il y aurait plus de 40 000 ans. Durant des millénaires, ces tribus semi-nomades ont développé en autarcie une culture qui leur est propre. Ils se déplaçaient au sein de larges territoires, en fonction des ressources et vivaient de chasse, de cueillette et de pêche en groupe d’une à quelques dizaines de familles.

À partir du XVIIème siècle ces terres furent explorées par les premiers Européens, des néerlandais, des français puis des espagnols, avant que l’explorateur britannique James Cook prenne possession de l’île pour le Royaume de Grande-Bretagne en 1770. Lorsque les colons britanniques arrivent, ils proclament la loi de « terra nullius » : l’Australie est une terre sans propriétaires, alors que la population aborigène est pourtant estimée entre 400.000 et 800 000 personnes. En 1788, l’Australie était peuplée par 250 tribus, occupant tout le pays, chacune avec sa propre langue, ses lois et ses frontières tribales. La population aborigène chute alors brutalement à cause des maladies apportées par les colons (comme la variole), des conflits meurtriers au fur et à mesure de l’expansion des occidentaux face à des peuples autochtones qui défendaient leurs terres. Et de la fin du XVIIIème siècle jusqu’aux années 1970, une politique d’assimilation a par ailleurs coupé plusieurs générations (appelées « stolen generations ») de leurs racines culturelles. Les aborigènes revendiquent également de meilleures conditions de vie et de travail.

En 1976, la signature de l’Aboriginal Land Rights Act est un moment fort. Il octroie le droit à la terre pour certaines tribus aborigènes dans le Territoire du Nord. Les territoires sont rendus en partie aux ancêtres des propriétaires traditionnels, qui retournent y vivre en communauté. Et c’est en 1992 pour que la Haute Cour australienne annule le principe d’une terra nullius : pour la première fois, elle fait reconnaître des titres de propriété foncière aux aborigènes (Native Titles).

Le 13 février 2008, le premier ministre du gouvernement australien, Kevin Rudd, prononcera un discours attendu de repentance et de pardon pour « supprimer une grande tache de l’âme de la Nation ».  Selon un recensement en 2011, il y aurait 670.000 indigènes en Australie, ce qui représenterait 3% de la population.

 

Qu’est-ce que la Culture aborigène ?

Le Dreamtime ou Temps du Rêve est l’essence des croyances et de la culture aborigènes : un espace intemporel où humain, animal ou simple minéral se mélangent et coexistent en harmonie. Selon leurs croyances, des créatures géantes, comme le Serpent arc-en-ciel, sont sorties de la terre, de la mer ou du ciel et ont donné vie aux paysages australiens. Cette notion complexe relative au mythe de la Création représente la base fondamentale qui rythme et détermine la vie des Aborigènes.

Parmi les traits marquants de la culture aborigène, la peinture a une place importante qu’elle soit rupestre, sur sol, sur bois ou, plus récemment, sur tissu.  L’art aborigène exprime souvent aussi le Temps du Rêve au travers de la danse, de la musique, et des légendes. Emblème populaire de la culture aborigène, le didgeridoo est un instrument à vent en bois, a, lui, été créé à l’âge de pierre (20.000 ans).

Une culture ancestrale unique que vous pourrez découvrir avec un guide aborigène en parcourant les peintures rupestres d’Uluru, en participant à une dégustation de bush tucker (cueillette de ressources naturelles du bush : baies, insectes, plantes…) ou en écoutant les histoires des légendes locales.

 

 

Où découvrir la culture aborigène en Australie ?

Certains sites australiens sont sacrés pour le peuple aborigène, et la région du Territoire du nord reste incontestablement le haut lieu de la culture aborigène. Vous y découvrirez des sites imprégnés de l’histoire et de la culture de ce peuple ancestral.

Dans le Centre Rouge, le site sacré d’Uluru et les Monts Olgas (Territoire du Nord).

Après une visite du centre culturel d’Ayers Rock, vous découvrez comment ce peuple trouvait ses ressources et survivait en plein bush en compagnie d’un guide aborigène. Vous pourrez aussi participer à un atelier de peinture, vous initier à la dot painting en compagnie d’un artiste aborigène, une approche originale de cette culture unique.

Depuis Alice Springs (Territoire du Nord).

Dans la petite ville d’Alice Springs, vous pourrez sillonner à pieds les nombreuses galeries d’art aborigène. Découvrez aussi la ville en vélo avec un guide de la communauté ou encore parcourez une section du célèbre Larapinta Trail pour ressentir le fameux Walkabout australien. En plein cœur du bush, vous pourrez également  partager un dîner sous les étoiles en toute simplicité avec un guide aborigène qui vous initiera à sa culture.

Dans le Top End, Kakadu et Arnhem Land (Territoire du Nord).

Le parc national de Kakadu abrite de nombreux sites d’art rupestre aborigène (dont ceux de Nourlangie Rock et Ubirr), et constitue l’un des trésors culturels les plus importants d’Australie.

Arnhem Land, vaste territoire préservé et secret qui borde Kakadu, appartient entièrement à la communauté Aborigène. Pour préserver entièrement  leur culture traditionnelle, l’accès à ces terres est très limité.  Australie Autrement vous propose d’être parmi les visiteurs privilégiés à découvrir ce joyau du Top End. Au programme : art rupestre, rencontre d’artistes pratiquant la peinture à points et la vannerie à Injalak.

Dans la région des Kimberley (Australie Occidentale).

Au nord de Broome, partez à la rencontre des peuples aborigènes de Beagle Bay et Lombadina dans la presqu’île de Cape Leveque. Un petit paradis très reculé à la pointe nord de la Péninsule de Dampier, avec ses eaux turquoise et falaises rougeoyantes…

Vivez aussi une expérience inoubliable à l’esprit d’aventure dans la région de Fitzroy River sur les terres du peuple Nyikina et dans la communauté Jarlmadangah,  une immersion au cœur de cette culture ancestrale.

Dans le Queensland

Le Queensland est synonyme de Grande Barrière de Corail, mais pas seulement… Découvrez les légendes aborigènes dans la péninsule du Cape York, et suivez le Bama Way qui serpente de Cairns à Cooktown via Cape Tribulation, et la Bloomfield Track.

Dans le Victoria

Plusieurs visites à Melbourne vous permettent de découvrir l’héritage culturel aborigène :

– Le centre culturel Koorie Heritage Trust vous offre une plongée au cœur de l’art contemporain et de la culture aborigène.

– Le centre culturel aborigène de Bunjilaka au Melbourne Museum, vous permettra d’approfondir vos connaissances sur le Dreamtime, et découvrir d’autres aspects de cette culture millénaire : Histoire, Musique, Arts et modes de vie ancestraux.

– Au Royal Botanic Garden, l’Aboriginal Heritage Trail vous fait découvrir la flore australienne lors d’une promenade guidée, et d’en apprendre davantage sur le Bushtucker et les connaissances des aborigènes en la matière.

Vous souhaitez emportez un petit souvenir aborigène ? Pièces d’art,  didjeridoos ou encore ouvrages présentant cette culture millénaire sont en vente au Koorie Connections Altair Shop, au Queen Victoria Market (au nord du Centre-ville).

Et même à Sydney…( Nouvelle Galles du Sud).

Il est possible de s’immerger dans la culture aborigène lors d’un séjour sur Sydney.

La visite du jardin botanique de Sydney peut se faire en compagnie d’un guide aborigène qui vous offrira un regard différent, vous faisant découvrir sa culture, les animaux endémiques de son pays, mais aussi les légendes et traditions de son peuple.