TERRITOIRE DU NORD

Glen helen territoire du nord australie

 

À NE PAS MANQUER DANS LE CENTRE ROUGE
 

Ayers Rock / Uluru

Le parc national d’Uluru / Kata Tjuta, cœur ocre désertique et spirituel de l’Australie, est un incontournable pour un premier voyage en Australie. Admirez le mythique rocher d’Ayers Rock ou encore les 36 dômes des Monts Olgas. Ce site naturel grandiose est aussi un lieu culturel majeur du peuple aborigène.

 

Kings Canyon

Le parc national de Watarrka, à mi-chemin entre Ayers Rock et Alice Springs est l’un des paysages les plus époustouflants d’Australie Centrale. Une vue du ciel en hélicoptère est un must pour explorer le vaste canyon creusé dans le grès, aux parois rouges de 270 m de haut. Caché au fond du canyon, le « Jardin d’Eden » à la végétation tropicale abrite fougères, eucalyptus, palmiers et cycas. Une belle randonnée de 6 km la Kings Canyon Rim Walk, vous offrira des vues plongeantes et un panorama spectaculaire.

 

 À NE PAS MANQUER DANS LE TOP END

 

 Darwin

Avec son ambiance tropicale et son style de vie décontracté, Darwin est une ville animée où se côtoient culture aborigène et influences asiatiques. Ce riche mélange culturel se retrouve dans la gastronomie, les boutiques et les marchés artisanaux colorés et festifs de la région.

Que rapporter de Darwin ?

La ville de Darwin est l’un des meilleurs endroits pour acheter d’authentiques pièces d’art aborigène : peintures, boomerangs ou encore le fameux Didgeridoo.

Guide du shopping à Darwin :

– Smith Street Mall, la rue commerçante du centre-ville.

– Mitchell Centre, cet espace commerçant propose tout pour le voyageur, une adresse bien pratique.

– Sunset market de Mindle Beach, un marché nocturne qui a lieu de mai à octobre, vous invite à la dégustation de saveurs asiatiques dans un cadre tropical à la lumière du soleil couchant…

Infos pratiques aéroport

L’aéroport international de Darwin se situe à environ 6 km du centre ville de Darwin.

Pour le transfert en taxi aéroport/Darwin centre-ville, il faut compter un budget d’environ 30 AUD.

 

Parc national de Kakadu

Au cœur d’un paysage de marais luxuriants, de chutes d’eau, de billabongs, où les crocodiles se nichent parmi les délicats nénuphars et mangroves, sanctuaires de nombreuses espèces d’oiseaux, Kakadu National Park est le plus grand parc national d’Australie. Sa beauté naturelle est complétée par son importance culturelle, le parc abritant de très nombreuses peintures rupestres aborigènes.

 

Parc national de Litchfield

À 2 petites heures de route de Darwin, ce parc national est la destination idéale pour une escapade à la journée au cœur des forêts tropicales, termitières géantes, innombrables chutes d’eau et piscines naturelles aux eaux cristallines. Une excursion complémentaire au parc de Kakadu.

 

LE TERRITOIRE DU NORD HORS DES SENTIERS BATTUS

 

Arnhem Land

Cette terre sauvage et sacrée à l’accès très contrôlé, borde le parc national de Kakadu. C’est le sanctuaire de la culture aborigène, qui abrite plusieurs centres d’arts : Maningrida, Yirrkla… Arnhem Land étant situé au bord de la mer d’Arafoura et du Golfe de Carpentarie, c’est aussi le refuge de nombreuses espèces sauvages : crocodiles marins, oiseaux migrateurs, mais aussi tortues ou encore dugongs. Une découverte de la Terre d’Arnhem n’est possible que sur invitation du peuple Yolngu… (Nous consulter pour vous y rendre).

 

Mereenie Loop

Envie d’aventure dans le Center Rouge ? Cette piste ocre et non bitumée d’environ 250 km relie Glen Helen à Kings Canyon. Uniquement accessible en 4×4 avec permis de circulation, la Mereenie Loop évite un retour en arrière comme l’impose la Stuart Highway et offre de splendides paysages de l’Outback en traversant des terres aborigènes ancestrales. Et pourquoi pas un petit détour à Ormiston Gorge et à Goss Bluff ?

 

Devils Marbles

À environ 400 km au nord d’Alice Springs sur la Stuart Highway qui vous emmène vers le Top End, ne manquez pas le site des Devils Marbles. Ces énormes rochers de granit aux formes arrondies, et disséminés dans une vallée peu profonde accessible par des sentiers balisés, sont une vraie curiosité géologique. Façonnés par l’érosion depuis des millions d’années, ces « billes du diable »  se trouvent sur les terres ancestrales des peuples Warumungu, Kaytetye, Alyawarra et Warlpiri.